Antipodes
 
L’Australie ! Après les trois mois passés en Asie, ma première impression, c’est que l’air y est respirable ! Bleu soleil, le ciel souffle une brise qui me caresse l’âme. Quel bonheur ! Le trajet en taxi est doublement intéressant, car il m’offre un petit aperçu de Melbourne en plus du grand plaisir de converser avec un chauffeur indien. Celui-ci sourit à mes commentaires, et je lui pose une infinité de questions sur sa perception de son pays d’origine maintenant qu’il s’en est éloigné.

Un petit mot de mon hôte fixé sur sa porte m’invite à m’installer confortablement. Comme une chatte, je flaire mon nouveau territoire en me promenant dans toutes les pièces, en regardant les tableaux qu’il a peints et en essayant de me faire une image de lui. Je m’étends et m’endors d’un profond sommeil. Je sors ensuite pour explorer les environs en me dirigeant vers la plage, où je trouve un resto chic avec vue superbe sur la promenade de St. Kilda. Un œuf au miroir déposé sur un lit d’asperges fraîches garnies de copeaux de parmesan et d’une vinaigrette balsamique. Miche de pain chaud avec tartinade au beurre à l’huile d’olive, au basilic et au citron. Un ballon de pinot rouge pour arroser le tout. Gastronomie exquise, mais retour à une réalité familière, il m’en coûtera six fois le prix de l’Asie. Bienvenue à Melbourne ! Je reviens avec des victuailles pour le souper que je préparerai pour Jacques, qui, après 20 ans dans son pays d’adoption, est plus australien que québécois. Il devient alors un invité chez lui et il est ravi. Amusante situation. Fort agréable, le repas et la soirée sont manifestement de belles prémices au mois que nous allons passer ensemble avec sa sœur, mon amie que nous attendons dans quelques jours.

Le lendemain matin, je me réveille avec une fenêtre toute grande ouverte sur une matinée fraîche. Un pur plaisir ! À la recherche d’un bon café, je m’oriente dans une direction opposée à celle empruntée la veille. Assise dans un petit bistro d’arrière-boutique, je parcours une revue de photographie de voyage et je suis aux anges. Je constate la même galanterie australienne incarnée par mon hôte, puis adoptée cette fois par le garçon de table. Il m’explique gentiment la monnaie et me fait découvrir les pièces de deux dollars que je n'avais pas encore remarquées. Après une courte ballade, me voilà de retour « chez moi », pour faire ma lessive, étendre mon linge sur la corde à linge installée dans la cour arrière. Je souris de me sentir si heureuse ! Je m’affaire à préparer le souper, tellement je suis contente de retrouver des produits familiers et de cuisiner un peu. Belle soirée et courte nuit. Tout coule comme de l’eau de source. Quelle chance de me trouver là où je suis !

Le lendemain, Jacques a congé, et je l’accompagne au petit café du coin. Une autre surprise m’attend : ce peuple si décontracté carbure vraiment à l’excellent café. Nous prenons le tramway vers le centre-ville et marchons vers les bureaux de la compagnie aérienne en vue d’écourter mon séjour à Singapour. Touchée d’être soutenue dans mes démarches, je me laisse guider et j’aime tout ce que je vois autour de moi. Nous passons d'excellents moments en attendant les retrouvailles avec sa soeur. Le jour suivant, je visiterai seule plusieurs galeries d’art aborigène et me promènerai le long de la rivière Yarra, complètement séduite. La deuxième ville d’Australie vaut bien le détour, et ce n’est pas peu dire, puisqu’elle est carrément située à l’autre bout de la planète ! Le quartier St. Kilda, où je vis, est tout à fait branché, composé d’une succession sans fin de cafés, de friperies, de pubs, d’ateliers d’art installés sur le bord de la route en surplomb de la mer.

Tous les trois, sommes de joyeux vacanciers. Down under, ici on a la tête en bas, on marche à reculons ! C’est malgré tout un retour à la vie normale, car après quelques mois d’immersion à la culture orientale, je retrouve plusieurs de mes repères.

Melbourne sera notre point d’ancrage. Nous rayonnerons pour nous promener sur le bord de la mer, marcher en forêt, atteindre le sommet des montagnes, visiter Sydney, la belle cité rivale. Placé sous le signe de l’art et de la culture, ce mois vécu au cœur de la nature sera aussi ponctué de plusieurs spectacles australiens. Passionnantes découvertes aux antipodes !
 
 
 
<< Retour à Bali  
 
Site révisé en 2015
 
PARTAGEZ CETTE PAGE :