Non seulement mes tableaux se retrouvent-ils en quarantaine, mais certains sont remis en chantier, soumis à ma recherche
et à mes élans. Les photographier, les imprimer sur de beaux papiers en les rehaussant d’un graphite, d’un collage
ou d’une encre est devenu ma nouvelle passion. Coup de foudre passager ou présage d’une nouvelle orientation,
l’avenir me le dira. Chose rassurante, les couleurs m’habitent toujours jusque dans mes rêves,
la preuve que l'inspiration est toujours vivante !

Bien entendu, les murmures de Paris s’élèvent et s’affirment dans ce changement de cap. Si ce n’est déjà fait,
cliquez sur « Estampes numériques » pour découvrir ce qu’ils ont tant à raconter. Et pour clore cet épisode
de ma vie d’artiste sans pinceau, voyez également mon « Carnet de voyage », qui, lui aussi,
a longtemps attendu son tour de mettre enfin le nez dehors.
 
     
 
 
 
Site révisé en 2015
 
PARTAGEZ CETTE PAGE :